Articles > Economies d'énergie > Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’éclairage Led !

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’éclairage Led !

Cyrille 23/05/2011

Home post

Dans les rayons des supermarchés comme sur internet, l’offre en ampoules LED commence à s’étoffer mais pour le consommateur il reste très difficile de choisir une ampoule LED car les données avancées par les fabricants ou les commerçants ne sont pas toujours très fiables : rendement lumineux pléthorique, durée de vie particulièrement élevée…
Alors comment s’y retrouver ? Pour répondre à cette question et vous guider vers le bon achat, Ecowizz a interrogé Cyrille Colliard*, spécialiste des LED.

  • Les ampoules LED sont-elles vraiment plus performantes que les ampoules fluocompactes ?

Pas toujours ! Les ampoules fabriquées à partir des LED classiques ont souvent des rendements lumineux bien inférieurs aux ampoules fluocompactes. De plus, l’argument de ce genre d’ampoules est le prix. La pression du prix se reporte sur le fabricant qui va par conséquent négliger la mise en œuvre : électronique, refroidissement ou optique de moindre qualité.
Les ampoules intégrant des LED de puissance peuvent avoir des rendements très intéressants si elles intègrent des composants de qualité.

  • LED classiques et LED de puissance, quelles différences ?

Les LED classiques sont héritées des découvertes des années 60. Si elles présentent l’avantage d’avoir un coût peu élevé, leurs inconvénients comme source d’éclairage sont nombreux : rendement lumineux faible, mauvaise qualité de lumière, dégradation accélérée de la lumière dans le temps, …
Les LED de puissance (LED dont la puissance est au minimum de 1 Watt pour un chip de 1mm²) ont été dès le début dévolues à l’éclairage. Les meilleures d’entre elles possèdent un très bon rendement lumineux qui permet de réaliser des économies d’électricité importantes.

  • Est-ce qu’il est possible de distinguer une ampoule équipée de LED de puissance d’une ampoule équipée de LED classiques ?

Si l’ampoule intègre une multitude de LED (plus de 10 LED), ce sont très certainement des LED classiques. Dans l’autre cas, ce sont certainement des LED de puissance.

Ampoule à LED classiques (à gauche), ampoule à LED de puissance (à droite).

  • Ampoules à LED de puissance : toutes de la même qualité ?

Les rendements lumineux, IRC (indice de rendu des couleurs), qualité de lumière et les tenues dans le temps peuvent fortement varier ! Il est donc préférable de choisir des ampoules de marques qui intègrent des LED de puissance de qualité. Les fabricants Cree et Nichia en sont des exemples.
Un très bon test consiste à demander au vendeur quel type de LED (marque et modèle) est intégré dans l’ampoule. S’il est incapable de vous répondre, c’est mauvais signe : soit il ne s’y connaît pas assez, soit il cherche à cacher la provenance des LED…

  • Le consommateur est certain de réaliser des économies d’énergie en privilégiant des ampoules LED mais qu’en est-il sur le plan financier ? La différence de prix entre une ampoule LED et une ampoule à incandescence est tellement élevée (une ampoule LED TOSHIBA de 7W, équivalente à une ampoule à incandescence de 40W est vendue CHF 34.- alors que l’ampoule conventionnelle de 40W ne coûte que CHF 2,90.-).

Il faut considérer l’acquisition d’ampoules LED comme un investissement et non plus comme un simple achat. Une ampoule à incandescence dure 1’000 heures alors qu’une lampe LED dure entre 25’000 et 35’000 heures. Si l’on prend une habitation équipée de 10 lampes d’équivalence 40W, le coût total (acquisition+électricité) calculé sur 25’000 heures d’utilisation est de 2’725,- CHF pour les lampes à incandescence et de 690,- CHF pour les lampes LED, soit une économie de plus de 2’000,- CHF en faveur des LED.

Calculez la rentabilité de l’achat d’une ampoule LED grâce au programme Myled.

Ampoule LED GU10

  • Les ampoules LED, pour quels usages ? Pour remplacer quels types d’ampoules ?

-pour remplacer des spots ?
Il est judicieux de remplacer toutes les sources d’éclairage spots ou ponctuelles, tels les lampes GU10, GU5.3 et E27. Les prix deviennent intéressants et l’économie d’énergie est au rendez-vous.

-pour remplacer des ampoules conventionnelles dans des lieux de passage (toilettes, couloirs…) ?
On peut installer des ampoules LED dans des lieux de passage (couloirs, escaliers) ou dans des lieux où l’on a besoin d’un éclairage immédiat à 100%. Par exemple, il est agréable d’avoir un éclairage immédiat à la salle de bain ou aux toilettes. !
Autre avantage, les ampoules LED présentent l’avantage de très bien supporter les cycles allumages/extinctions répétés.

-Pour équiper les lampes de proximité (lampe de chevet, lampe de bureau) ?
Il est préférable d’installer des ampoules LED pour les utilisations de proximité à la place des ampoules fluocompactes. Contrairement aux ampoules à économie d’énergie classique, les ampoules LED n’émettent pas de champs électromagnétiques importants (voir article : Les ampoules à économie d’énergie (fluocompactes) présentent-elles des dangers pour la santé ?).

-Pour remplacer des ampoules à incandescence conventionnelles ?
Pour cette utilisation, l’offre en ampoules LED commence à s’étendre et à devenir intéressante. Actuellement, certaines LED peuvent remplacer des ampoules à incandescence d’une puissance équivalente à 60 W en consommant 7 fois moins d’énergie !

-Pour remplacer un tube néon ?
A ce jour, le rendement lumineux des tubes LED n’est pas supérieur à celui des tubes fluorescents récents et leur prix élevé ne compense pas leur durée de vie plus importante. Dans les applications usuelles, il n’est donc pas intéressant de passer aux tubes LED. De plus, les tubes LED doivent répondre à de nouvelles normes que peu d’entre eux remplissent !

Lampe suspendue à LED. Source : www.myled.ch

  • Est-ce que les LED peuvent être utilisées avec des variateurs de lumière ?

Cela dépend des ampoules, cette information est généralement précisée sur l’emballage. Mais dans les faits, de nombreux variateurs ne sont pas réellement compatibles ! Il existe des listes de compatibilité.

  • Certains fabricants annoncent que la durée de vie de leurs ampoules LED est supérieure à 50 ans. Peut-on se fier à cette donnée ?

Par convention, la durée de vie des LED est annoncée en se référant à un solde de 70% du flux lumineux initial. Il faut aussi distinguer la durée de vie annoncée par le fabricant de la LED de celle de l’ampoule. La première est purement théorique, c’est à dire dans des conditions de laboratoire. De nombreux fabricants d’ampoules LED peu scrupuleux se sont contentés de reporter les durées de vie théoriques des fabricants de LED. Une fois la LED intégrée dans une ampoule, elle sera face aux conditions d’utilisation réelle. De nombreux éléments mal maîtrisés peuvent altérer la durée de vie des LED comme :
-L’alimentation électronique. Une mauvaise alimentation diminue la durée de vie de la LED et l’efficacité globale du système.
-Le système de refroidissement. A l’image d’un moteur, chaque LED possède une température (à l’intérieur de la LED) qu’il ne faut pas dépasser. Un mauvais système de refroidissement diminue donc la durée de vie de la LED.
Quoi qu’il en soit, des durées de vie supérieures à 40’000 heures sont irréalistes.

  • Des études ont montré que la lumière bleue nécessaire pour obtenir des LED blanches conduit à un stress toxique pour la rétine. Quels conseils donneriez-vous pour éviter tout risque ?

Pour le Syndicat de l’éclairage (groupement des fabricants de matériels d’éclairage), dans des conditions normales d’utilisation, les LED ne présentent pas de risque sanitaire particulier. Il est simplement recommandé d’appliquer les mêmes précautions que pour les éclairages conventionnels à savoir :
-ne pas regarder la source lumineuse en face,
-si la lampe est en champ de vision direct, privilégier les modèles équipés d’optique « cassant » l’éblouissement des LED (cache/optique semi-transparent ou « frost »),
-intégrer la source lumineuse à LED dans un luminaire qui, de par sa conception et son implantation raisonnée, limite la luminance perçue par l’utilisateur.

*Un immense merci à Cyrille Colliard de myLED Sàrl (www.myLED.ch) pour avoir pris le temps de répondre à mes questions.

A lire également :

Posté dans: Economies d'énergie

Mots-clés pour cet article: , , .

  • Facebook
  • Twitter

Commentaires

  1. Greg says:

    Je me disais justement qu’il n’est pas facile de s’y retrouver dans le marché des leds. J’y vois plus clair à la lumière de cet excellent article ;-) Merci !

  2. Cyrille says:

    C’est une nouvelle offre et ce n’est pas évident de réaliser les bons choix. Ainsi, nous avons récemment acheté des tubes LED pour la cuisine et à la vue de cet article, je me demande si nous avons fait les bons choix.
    Ceci étant dit, pour les autres usages, les led sont un choix pertinent et ce qui commence à devenir intéressant, c’est que les LED permettent dorénavant de remplacer des ampoules de puissance importante (+40W) et donc la plupart des ampoules que l’on trouve dans nos domiciles.
    Jusqu’à présent, j’utilisais surtout des ampoules fluocompactes mais maintenant, je pense remplacer au fil du temps ces ampoules par des LED.

  3. e-Home says:

    Bonjour Cyrille,

    Tu auras finalement écris ton article avant le mien ;) mais ton avis est très proche du mien.

    Pour info, j’ai enfin équipé entièrement mon bureau, ma cuisine et mon salon et après de multiples essais de puissance et de type de Led, j’ai enfin quelque chose de très satisfaisant pour une conso divisé par 12…

    Le résultat complet d’ici quelques jours quand j’aurais terminé les tests de conso.

    Bravo pour ton article très intéressant.

    Pascal

  4. jessica says:

    Il est clair que la technologie led devient de plus en plus intéressante, mais il faudra attendre que son prix devienne à la portée de tous pour que le changement soit réel et effectif. Pour l’instant ça reste toujours trop cher par rapport à l’éclairage traditionnel…

  5. Cyrille says:

    @Jessica,
    comme le dit Cyrille de Myled, c’est un investissement. En utilisant le petit logiciel qu’il a conçu on peut voir que sur le long terme, acheter des LED peut s’avérer intéressant financièrement par rapport à l’achat d’ampoules à incandescence.
    Par contre, le temps de retour sur investissement est sans doute moins élevé si l’on fait la comparaison avec des ampoules fluocompactes car si elle sont plus chères à l’achat que les ampoules à incandescence, elles consomment moins d’énergie et ont une durée de vie plus élevée.
    Qu’en pensez-vous Cyrille ?
    @Merci beaucoup Pascal pour tes encouragements. Je les transmets à Cyrille de Myled qui a répondu aux différentes questions.
    En tous cas, j’ai hâte de lire ton article. Tu vas réaliser une belle économie d’énergie !!!! Pour diminuer ta consommation d’un facteur 12, tu remplaces des ampoules à incandescence voire halogènes basse tension mais pas de fluocompactes ?

  6. Edith Page says:

    Bien joué avec cet article complet et très instructif.
    Donc ai-je bien compris?: LED de puissance pour éclairage direct, pas de champ électro-magnétique (c’est top).
    En 2013, les ampoules à incandescence disparaissent du marché et le paquet est aujourd’hui misé sur les fluo-compactes malgré les nuisances et le recyclage qu’elles nécessitent. On passe tout aux LEDS?

  7. @Cyrille & Jessica Comme dit dans l’article, il faut voir l’acquisition de lampes LED comme un investissement. Le comparatif purement financier par rapport aux lampes fluorescentes donne un retour sur investissement très long en faveur des LED. La raison est un écart de consommation encore assez faible entre les 2 solutions. Mais comme dit plus bas dans l’article, il faut voir les avantages des LED là où il sont : càd lieux de passages, spots, applications de proximité (lampe de bureau, lampe de chevet, …). On peut tout à fait imaginer garder (et amortir) ses lampes fluorescentes dans une pièce à vivre comme un salon. Une fois celles-ci en fin de vie, les lampes LED seront devenues encore plus performantes et moins chères. Et penser au remplacement des sources « classiques » (comme les lampes halogènes et à incandescence) par des lampes LED.

  8. @ Cyrille Les LED pour la cuisine sont une bonne idée en soi. Mais pas sous forme de tube. Nous avons de multiples clients qui éclairent leur cuisine avec des linéaires LED et sont bien en-dessous des consommations des tubes fluorescents. Avec un bon résultat et un éclairage instantané et homogène.

  9. Cyrille says:

    @Edith,
    cela me semble un bon choix, en suivant les préconisations de Cyrille de Myled et en remplaçant donc progressivement nos ampoules fluocompactes, à incandescence ou halogènes, lorsqu’elles ne fonctionnent plus, par des LED. En tous cas, c’est ce que je vais faire maintenant !!
    @Cyrille,
    Merci une nouvelle fois pour vos précisions et pour avoir pris le temps de répondre à nos questions.

  10. Supert article sur les Leds, merci Cyrille!
    Il existe aussi cet outil interactif sympa trouvé sur un site de la commission européenne de l’énergie qui permet de choisir quelle type d’ampoule choisir en fonction de son utilisation.
    Par exemple : un ampoule flucompacte posera problème à l’entrée de l’habitat car elle nécessite un temps d’enclenchement important. Dans ce cas, une LED répondra mieux aux attentes.
    Très simple à prendre en main en tout cas! Je le conseille à tous
    « http://ec.europa.eu/energy/lumen/wizard/index_fr.htm »

  11. Cyrille says:

    Merci Michaël pour cette info qui complète bien l’article :-)

  12. Thanks for sharing superb informations. Your web site is so cool. I’m impressed by the details that you’ve on this site. It reveals how nicely you perceive this subject. Bookmarked this web page, will come back for extra articles. You, my pal, ROCK! I found just the info I already searched everywhere and simply couldn’t come across. What a perfect site.

Laissez un commentaire

S'abonner sans commenter